PARC ÉOLIEN

WANCHY-CAPVAL / LONDINIÈRES

Un projet de territoire au service de la transition énergétique

ÉDITO

Mairie de Londinières
Mairie de Wanchy-Capval

« Le département de la Seine-Maritime, et tout particulièrement le territoire de Wanchy-Capval/Londinières peut jouer un rôle dans la lutte contre le changement climatique et le développement des énergies vertes et durables. Doté d’une ressource en vent importante, il est de surcroît un territoire d’accueil propice à l’éolien. EDPR souhaite mettre à profit l’expérience d’un groupe expert dans ce domaine et sur ce territoire en proposant le développement d’un projet de parc éolien sur les communes de Wanchy-Capval et de Londinières. Ce projet, soutenu par des acteurs de référence pourra dynamiser l’économie locale et confèrera au territoire un rôle important dans la maîtrise de son futur.


Conscients de l'importance des enjeux locaux, nous souhaitons communiquer plus largement avec les personnes volontaires : riverains, associations, élus et représentants du territoire. Le fruit de ces échanges permettra d’optimiser la cohérence de ce projet avec le territoire dans lequel il s’inscrit. »

Nolwenn Ferreux,

Responsable des projets éoliens normands chez EDP Renewables

PRÉSENTATION DU PROJET

 

UN PROJET D'AVENIR POUR LE TERRITOIRE

Le projet de parc éolien de Wanchy-Capval/Londinières a été initié en 2016 sur les communes de Wanchy-Capval et de Londinières (Seine-Maritime-76). Le potentiel éolien du site et l’intérêt des acteurs du territoire à prendre part dans la transition énergétique ont permis d’engager les études du projet éolien au printemps 2017.


L’étude écologique (Faune-Flore) a été la première à démarrer, elle consiste à faire un état initial de la zone d’étude puis d’évaluer l’impact potentiel du projet sur la faune et la flore de la zone étudiée. Elle dure au minimum une année complète afin de couvrir les quatre saisons.


L’étude paysagère a pour objectif de s’assurer de la bonne insertion du projet dans son environnement et de vérifier la compatibilité avec les éléments patrimoniaux. Cette pièce regroupe de nombreux photomontages qui présentent le parc éolien depuis des points de vue représentatifs des lieux de vie des riverains, de lieux touristiques ou encore de lieux emblématiques de la région. Les enjeux paysagers seront donc minutieusement étudiés au travers de l’étude paysagère qui a débuté au printemps 2018.


L’étude acoustique permet de connaitre l’environnement acoustique du projet dans le but d’affiner si nécessaire le fonctionnement du parc éolien lorsque celui-ci sera en exploitation. Il prévoit en cas de besoin le bridage ou l’arrêt des éoliennes selon l’origine et la vitesse des vents pour respecter la règlementation tout en optimisant la production énergétique du parc éolien.


Les états initiaux de ces études permettront de mieux connaître les caractéristiques de la zone étudiée afin d’établir un véritable diagnostic territorial.


Le projet de parc éolien de Wanchy-Capval/Londinières, outre sa participation aux objectifs français visant à atteindre 32% d’énergies renouvelables en 2030 (source : La loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte), est une opportunité économique de développement local. En effet, la société EDPR souhaite solliciter au maximum des entreprises locales lors de la phase de construction et lors des activités de maintenance des éoliennes, c’est-à-dire durant toute la durée d’exploitation du parc éolien. Dans cette optique, EDPR a ainsi ouvert un bureau de suivi d'exploitation sur la commune de Dieppe en Seine-Maritime.

 PLANNING

PRINTEMPS 2016
ÉTÉ
2016
HIVER
2016 / 2017
PRINTEMPS
2017
PRINTEMPS
2018
ÉTÉ 2019
AUTOMNE 2019
HIVER 2019
PRINTEMPS
2020

Identification de la zone d'étude propice au développement d'un projet éolien

Délibérations favorables des conseils municipaux de Wanchy-Capval et Londinières pour le lancement du projet

Étude de préfaisabilités du projet qui confirme le potentiel éolien de la zone d'étude

Lancement de l'état initial de l'étude faune-flore

Quatre permanences d'information à destination des habitants ont eu lieu dans les mairies de Wanchy-Capval et de Londinières

Lancement de l'état initial paysager

Lancement des études complémentaires au dossier

Définition de l'implantation du projet

Organisation de nouvelles permanences d'information à destination des habitants dans les mairies de Wanchy-Capval et de Londinières

Mise en place de l'étude d'impact du projet et finalisation du dossier de demande d'autorisation environnementale unique

UN PROJET INTEGRÉ DANS SON ENVIRONNEMENT
ET DANS LE RESPECT DU TERRITOIRE ET DE SES HABITANTS

CHIFFRES CLÉS

48

Passages de terrain réalisés pour le volet écologique

37

Photomontages seront réalisés

11

Points de mesures acoustique représentatifs des enjeux du territoire

LE PROJET RESPECTE LES ENJEUX LOCAUX

Les inventaires environnementaux portent sur les milieux naturels, la flore, les oiseaux en période de reproduction, de migration et d’hivernage, les chauves-souris, les mammifères terrestres, les amphibiens, les reptiles et les insectes. L’étude écologique a comporté plus de 48 passages d’observation de terrain, ce qui a permis d’établir l’état initial de l’étude faune/flore.


Une campagne de mesure acoustique sera réalisée depuis les habitations environnantes de la zone de projet afin d’évaluer l’ambiance acoustique. Elle permettra d’effectuer des simulations sonores des futures éoliennes et de s'assurer du respect de la réglementation pour les riverains.
37 photomontages seront réalisés pour étudier et présenter les enjeux paysagers du projet. Les points de vue ont été sélectionnés par le bureau d’étude et validés suite aux échanges avec les riverains et les élus locaux en mai 2018.


Les sites emblématiques et les monuments historiques, les lieux de vies et de fréquentation du territoire de la zone d’étude du projet feront l’objet d’une attention particulière pour s’assurer de sa bonne intégration.

 

Parcs éoliens du Pays de Bray exploités par la société EDPR depuis 2010

UNE CONTRIBUTION SIGNIFICATIVE

AUX OBJECTIFS NATIONAUX

« Développer les énergies renouvelables et lutter contre le réchauffement climatique pour les générations futures ».
 

Nolwenn Ferreux,

Responsable projets éoliens normands chez EDP Renewables

 

La loi de transition énergétique pour la croissance verte, adoptée à l’été 2015, encourage un mix énergétique équilibré et vise le seuil de 32% d’énergies renouvelables dans la consommation totale d’énergie de la France à horizon 2030. Le Schéma Régional Éolien de Haute Normandie, défini par la Région et l’État, fixe un objectif entre 851 et 1076 MW de puissance éolienne installée sur le territoire régional d’ici à 2020.


L’éolien tient un rôle essentiel dans la politique de développement des énergies renouvelables en France. La programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), approuvée par le décret n°2016-1442 du 27 octobre 2016, fixe pour objectif d’installer entre 21 800 MW et 26 000 MW (environ 20 tranches nucléaires) de puissance éolienne terrestre et 3 000 MW de puissance éolienne en mer d’ici fin 2023 (et entre 500 MW et 6000 MW de plus selon le retour d’expérience sur les projets en cours). 

 

Pour atteindre les objectifs nationaux, les services de l’État et les conseils régionaux ont élaboré conjointement une stratégie de développement de l’éolien en région sur la base des enjeux et contraintes régionales, de la technologie et du cadre réglementaire existants à cette époque. Le projet éolien de Wanchy-Capval/Londinières participera à atteindre cet objectif à la fois européen, national et régional.

 

LA CONCERTATION

QUESTIONS RÉPONSES

Suite aux permanences d’information de mai 2018 vous retrouverez ci-dessous

sous forme de questions/réponses les principaux sujets abordés.

QUELLE EST LA DISTANCE MINIMALE ENTRE UN PARC ÉOLIEN ET NOS MAISONS ?

Le projet éolien de Wanchy-Capval/Londinières respectera une distance minimale de 500 mètres aux habitations, tel que défini dans les documents d’urbanisme opposables en vigueur au 13 juillet 2010 (conformément à l’article 3 de l’arrêté du 26 août 2011, modifié le 06 novembre 2014, relatif aux installations de production d’électricité utilisant l’énergie mécanique du vent au sein d’une installation soumise à autorisation au titre de la rubrique 2980 de la législation des installations classées pour la protection de l’environnement).
 

COMBIEN DE TEMPS L'ÉTUDE SUR LA FAUNE ET LA FLORE PREND-T-ELLE ?

L’étude écologique (étude Faune-Flore) recense la faune et la flore locales et évalue l’impact du projet éolien sur celles-ci. La faune volante (oiseaux et chauve-souris) fait l’objet d’études particulièrement poussées : observations, écoutes sur de longues durées, recherches de nids et de gîtes.


L’état initial de cette étude doit durer au minimum un an afin de couvrir toutes les saisons et ainsi connaitre l’utilisation de la zone de projet par la faune et plus particulièrement la faune volante.


Plus précisément pour le projet de Wanchy-Capval/Londinières, 48 passages de terrain ont été menés pour l’état initial du volet Faune-Flore.

UNE ÉOLIENNE SE RECYCLE T-ELLE ?

Plus de 98% d’une éolienne est recyclable. Une éolienne est composée principalement de matières plastiques et d’acier réutilisables. Seulement 2% des matériaux ne sont pas encore recyclables, il s’agit de la fibre de verre dont sont en partie composées les pales.
Focus sur la fondation de l’éolienne : le matériau utilisé pour la construction des fondations des éoliennes est du béton totalement inerte (pas de radioactivité ni de présence de produits chimiques) qui sera retiré lors de la phase de démantèlement. Ce béton est 100% revalorisable : il est réutilisé sous forme de granulats pour fabriquer de nouveaux ouvrages ou pour réaliser des sous-couches routières.

OÙ SERONT IMPLANTÉES LES ÉOLIENNES ?

Le projet est actuellement en cours de réalisation, nous sommes notamment dans la phase d’état initial de la zone étudiée, il s’agit d’un diagnostic de l’environnement global du site. Lorsque les principaux enjeux du site seront connus, nous pourrons alors étudier les différentes dynamiques d’implantation du projet. Suite à cela, l’étude d’impact devra établir une analyse des modifications qui pourront être induites par le futur projet sur la zone d’étude et son environnement.

COMBIEN DE PRISES DE VUE SERONT FAITES POUR MODÉLISER LE PROJET ?

L’étude paysagère a pour objectif de s’assurer de la bonne insertion du projet et de vérifier la compatibilité avec les éléments patrimoniaux. Cette pièce regroupe de nombreux photomontages qui présentent le parc éolien depuis des points de vue représentatifs des lieux de vie des riverains, de lieux touristiques ou encore de lieux emblématiques de la région.


37 photomontages seront réalisés puis analysés et intégrés dans l’étude paysagère.

 

LES ACTEURS

EDPR FRANCE

« Lorsque nous développons un projet, nous nous engageons à proposer un projet respectueux du territoire et de ses parties prenantes, en mettant à profit notre expérience et notre savoir-faire pour construire ensemble un projet optimal et durable.»

Acteur historique de l’éolien, EDPR est présent sur le marché français depuis près de 15 ans. Avec 421 MW en exploitation, EDPR se place parmi les acteurs français de premier plan.

Ses 65 employés rayonnent sur l’ensemble du territoire national grâce à un réseau de 8 bureaux régionaux et une présence active dans plus de la moitié des départements français.

Cette proximité permet de comprendre et d’intégrer toutes les sensibilités locales pour développer des projets sur mesure.

EDPR développe également 1 000 MW de projets éoliens offshore en partenariat avec Engie et la Caisse des Dépôts, et 24 MW d’éolien flottant au large de Leucate en Méditerranée. 

 

EDPR EN SEINE MARITIME

EDPR est déjà présent en Seine-Maritime avec 5 parcs en exploitation, soit 55 MW installés.

Ces parcs sont situés sur les communes de :

  • Preuseville

  • Smermesnil

  • Callengeville

  • Flocques

Cartographie des parcs éoliens EDPR dans le secteur du projet

LA DÉMARCHE DE CONCERTATION

La démarche de concertation menée dans le cadre du projet de parc éolien de Wanchy-Capval/Londinières occupe une place centrale au cours du développement du projet.


Une première session de quatre permanences d’information a eu lieu au mois de mai 2018, ces permanences ouvertes aux habitants du territoire furent l’occasion de présenter la zone d’étude et de répondre aux interrogations.

Au cours de l’été 2019, une deuxième session de permanences d’information sera mise en place.

L’organisation de ces permanences d’information permet de favoriser l’implication des habitants et des acteurs locaux et ainsi de proposer un projet de territoire, créateur d'opportunités locales.

 

Une marche d’initiation à l’ornithologie a également été réalisée au cours du mois de mai 2019.


EDPR a voulu faire de ce site internet un support d'information et de communication avec toutes les personnes intéressées par la démarche.
Surtout, afin de faire de ce projet un véritable succès collectif, nous vous invitons à nous faire part de vos idées et interrogations.

Carton d’invitation aux permanences mai 2018

UNE ÉQUIPE PRÉSENTE ET ACTIVE

DANS LA RÉGION NORMANDIE

LE MOT DE MONSIEUR PATRICK SIMON,

DIRECTEUR EDPR FRANCE ET BELGIQUE

« Toutes nos équipes d’EDPR défendent l’environnement avec passion. Nous voulons une énergie propre et renouvelable qui préserve la planète que nous offrirons à nos enfants.

Nous voulons être proches de vous, à l’écoute de toutes vos attentes, pour que les parcs éoliens et solaires que nous construisons soient les meilleurs possibles et aident les territoires à grandir ! »

LE MOT DE LAURIE MANETTA,

APRÈS 6 MOIS DE STAGE CHEZ EDPR EN 2018

« Ces six mois de stage chez EDPR n’ont fait que renforcer mon envie de jouer un vrai rôle dans la transition énergétique. Grâce à l’énergie éolienne, nous arrivons à diversifier le mix énergétique et à consommer une énergie propre et locale. L’éolien est l’une des solutions pour remédier au réchauffement climatique et je suis persuadée qu’en échangeant avec tous les acteurs locaux nous arriverons à créer des partenariats de long terme pour faire perdurer cette énergie. »

ASSURER NOTRE RESPONSABILITÉ ENVIRONNEMENTALE PENDANT TOUTE LA DURÉE DE L'EXPLOITATION

EDPR s'engage à identifier, comprendre, évaluer et maîtriser les enjeux environnementaux du projet. En intégrant notre expertise environnementale à chaque étape du cycle de vie du projet, de sa conception à son démantèlement, nous garantissons la mise en place et le suivi de mesures adaptées au contexte :
 

  • Suivi environnemental en partenariat avec des professionnels externes reconnus.

  • Participation à la promotion d’actions en faveur de la biodiversité et du développement rural.

  • Le démantèlement du parc et la remise en état du site. Depuis le 16 Août 2011, ces éléments  sont des obligations réglementaires et une responsabilité de la société porteur de projet (source: Décret n° 2011-985 du 23 août 2011 pris pour l'application de l'article L. 553-3 du code de l'environnement). Les sommes nécessaires sont garanties dès la construction.

 
De par la nature même de ses activités,  EDPR a pour valeur le respect et la protection de l’environnement, qu’elle applique à l’ensemble du cycle de vie de ses activités, produits et services.
EDPR France est engagé dans une démarche d’amélioration continue de son système de management environnemental, avec notamment une certification ISO 14001 de ses parcs en exploitation. La prise en compte de l’environnement s’illustre, entre autres, par la protection de la biodiversité, prise en compte dès les études de préfaisabilité pour le développement de futurs parcs jusqu’à la phase d’opération des éoliennes.  Un autre exemple d’excellence environnementale est la gestion des déchets, qu’elle soit appliquée aux parcs en exploitation ou aux activités de bureau. EDPR cherche continuellement à améliorer cette gestion en minimisant la production de déchets, et à défaut, à réutiliser ses déchets, les recycler ou les valoriser.
 
La santé et la sécurité de toutes les personnes qui contribuent aux activités d’EDPR est une valeur clé et une priorité. Nous aspirons donc à bâtir et promouvoir une culture positive de la sécurité dans laquelle chaque employé, prestataire et fournisseur est impliqué, et de la diffuser auprès du public concerné par la conduite de nos activités. En ce sens EDPR s’engage à toujours améliorer ses performances en matière de sécurité. Cet engagement se confirme par l’obtention de la certification OHSAS 18001 depuis 2011. De manière pratique, cela se traduit notamment par la sensibilisation et le contrôle accru des prestataires intervenant sur nos sites, le contrôle périodique des équipements de sécurité, la mise à disposition de tous les éléments justifiant la maitrise de nos activités aux organismes de contrôle (DREAL, inspection du travail), ou l’organisation d’exercices conjoints avec les pompiers.

 

LES BUREAUX D'ÉTUDES

ENVOL ENVIRONNEMENT

Réalisation de l'étude écologique et de l'étude d'impact sur l'environnement

JLBI ACCOUSTIQUE

Réalisation de l'étude accoustique

ATER ENVIRONNEMENT

Réalisation du volet paysager et des photomontages

eXplain

Participation à la réalisation du volet perception locale

 
 

CONTACT

Contactez-nous ou inscrivez-vous à notre liste de diffusion

EDPR FRANCE
Tél: +33 (0)1 44 67 81 49
Fax : +33 (0)1 43 42 24 58

EDP Renewables s’engage

La responsabilité sociale, la protection de l’environnement et la sécurité sont au cœur de nos engagements. EDPR participe notamment au programme Global Compact des Nations unies et a intégré l’indice FTSE4Good qui récom­pense les entreprises vertueuses sur le plan éthique. Tous nos parcs sont certifiés IS0 14 001 (management environ­nemental) et OHSAS 18 001 (santé et sécurité).

EDPR s’engage également à recycler les parcs qu’il exploite au travers de sa participation au programme PV Cycle (recyclage des modules photovoltaïques) et à REFIBER (recyclage des pales).